Envoyer à un ami
     
A  
Votre mail  
Sujet  
Message  
   
Votre message a bien été envoyé !
Accueil > L’air : le b.a –ba > Consignes de précaution
Consignes de précaution

Conduites à tenir lors d'épisodes de pollution atmosphérique selon l'arrêté du 13 mars 2018 (20 août 2014 modifié) relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l'air sur la santé.

Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

.

Recommandations sanitaires
Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d'aération (la situation, lors d'un épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s'exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison...

.

Personnes sensibles et vulnérables 
  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort
  • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant 
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé. 

Pour l'ozone : 

  • Evitez les sorties durant l'après-midi lorsque l'ensoleillement est maximum
  • Evitez la pratique d'activités physiques ou sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles peu intenses à l'intérieur peuvent être maintenues.

Pour les autres polluants : 

  • Evitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe 
  • Privilégiez les activités modérées. 

.

Population générale
  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé

Pour l'ozone :

  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en extérieur, dont les compétitions. Celles se déroulant en intérieur peuvent être maintenues

Pour les autres polluants :

  • Réduisez, voire reportez, les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en intérieur comme en extérieur, dont les compétitions

.

AIR SANTÉ  tél : 02 32 88 64 64

Pour tous !

Quelques gestes pour agir en cas de pic de pollution, mais aussi tous les jours !

  • réfléchir avant tout déplacement au moyen d'éviter de prendre sa voiture :
     penser, lorsque c'est possible, aux transports en commun, au vélo, à la marche à pied ou au co-voiturage !
  • penser à son entourage, en particulier aux enfants, en évitant de fumer
  • attention aux produits de bricolage et d'entretien (vernis, colle, solvants...): les utiliser avec précaution et parcimonie.
  • L'hiver, lors des épisodes de pollution, éviter les feux de cheminée d’agrément.
  • Rappel : il est interdit de brûler des déchets verts et autres...